Voici enfin le moment de révéler le livre que j'ai reçu grâce à cette chaîne de livres entre les blogs d'Eloah, Rafafa, Dan, Sara et Henriette. 

Mikhaïl Boulgakov, Le Roman de Monsieur Molière.

molierefr

Et voilà le double intérêt de cette chaîne de lecture dont on ne connaît pas le titre que l'on va recevoir :
1. La surprise !
2. Le fait de lire un livre que jamais je n'aurais eu l'idée d'ouvrir au premier abord... Tout simplement car j'ai tellement apprécié et étudié Molière que j'aurais eu peur :

-   soit que ce livre soit une ultime biographie du dramaturge et d'avoir encore l'impression de retourner à l'époque de mes douces études... ( et certains savent que Molière n'est pas bien loin... !)

- soit que le livre tente d'entrer en concurrence avec le grand maître de la littérature française et ne soit qu'une ombre négative de celui-ci...

C'est donc avec un peu de scepticisme que j'ai ouvert cette œuvre mais au delà d'une dizaine de pages, j'étais embarquée et ravie ! 

Que tous ceux qui aiment Molière lisent ce livre ! Que tous ceux que l'étude de Molière a fait bailler  sur les bancs lisent ce livre ! Que tous ceux qui connaissent les pièces de Molière par cœur et s'en délectent lisent ce livre ! Que tous ceux qui ne connaissent  Molière que de nom lisent ce livre !

Le roman de Monsieur Molière. Voici un titre bien choisi pour cette œuvre bien particulière.

Pour quiconque voudrait en connaître un peu plus sur Jean-Baptiste Poquelin, voici un livre à la portée de tous : biographie, certes, mais bien  loin des livres de critiques littéraires ardues et érudites qui courent les rayons des bibliothèques et des librairies et ne sont ouvertes que par des étudiants. Ici, il s'agit plutôt d'une oeuvre de vulgarisation, très plaisante à lire et extrêmement bien renseignée. Tout y est : les difficultés du jeune Poquelin a imposer son désir d'être comédien auprès de son père, ses amours contrariées, son mariage controversé avec la mystérieuse Armande, les péripéties rencontrées par sa troupe de théâtre, la figure du roi.... le travail d'écriture du dramaturge, les critiques de la cour et les encouragements de ses proches.

Pas de surprise donc, puisque la vie du dramaturge a bien souvent été racontée ou mise en scène au cinéma mais un livre extrêmement bien construit et qui démontre d'une connaissance profonde des oeuvres.   Les chapitres mêlent donc et croisent les fils de la vie personnelle et des créations  du grand homme : à mieux connaître sa vie, on n'en comprend que mieux ses oeuvres... et inversement.

Bon, allez, une bonne biographie me direz-vous ? Et non.

Car il s'agit aussi et avant tout d'un roman. Et je n'emploierai pas le terme de biographie romancée qui me paraît plutôt dépréciative. Roman car le talent de Mikhaïl Boulgakov émane dans toute l'oeuvre. Molière lui appartient, il l'apprivoise, il le crée comme n'importe quel auteur est le père de ses personnages.

" [...] Les pièces de mont héros seront jouées pendant trois siècles sur toutes les scènes du monde, et nul ne sait quelle elles cesseront de l'être. Voilà ce qui m'intéresse ! Voilà l'homme que deviendra ce nourrisson !"

Molière revit sous sa plume.

Moliere" Je regarde cet homme avec avidité.

Il est de taille moyenne, un peu voûté, la poitrine creusée. Dans un visage bistré aux pommettes saillantes, les yeux sont écartés, le menton pointu, le nez large et plat. Bref, il n'a vraiment rien pour plaire. Mais les yeux sont remarquables. je lis en eux un étrange, perpétuel sourire sarcastique, et en même temps un éternel étonnement devant le monde qui l'entoure. il y a dans ces yeux quelque chose de voluptueux, de féminin presque, et tout au fond - un mal caché; Il y a un ver, croyez-moi, chez cet homme de vingt ans. un ver qui déjà le ronge. Cet homme bégaie et respire à contretemps quand il parle. Je vois, c'est un impulsif."

  Le lecteur voit ce héros se débattre avec ses problèmes personnels, accède à ses pensées et aux pensées des autres personnages. Molière, Madeleine, le roi Louis XIV et les autres sont traités comme des personnages de fiction. On est donc loin d'une biographie  objective  : le narrateur intervient sans cesse, jugeant, admirant, s'amusant tour à tour de son personnage...

" Ainsi le chef de la troupe vagabonde jouait les rôles tragiques dans les tragédies des autres, et les comiques dans ses farces. Et là se découvrit une particularité qui marqua notre héros jusqu'au fond de son être : dans les rôles tragiques, il n'obtenait au mieux qu'un moyen succès, et au pire - le four complet ; il faut malheureusement préciser que ce dernier cas n'était pas rare. Limoges n'était, hélas ! pas la seule ville où les pommes pleuvaient sur le pauvre tragédien qui évoluait sur la scène, le front ceint de la couronne de quelque sublime héros tragique ! [...] Après le spectacle, tandis qu'il se démaquillait ou enlevait son masque, Molière disait en bégayant dans la loge :

- Qu'est-ce que ce public de rustres, qu'il soit trois fois maudit! ... Je ne comprends pas...Est-ce que les pièces de Corneille serait mauvaises?"

C'est là que se place tout le talent de Mikhaïl Boulgakov qui arrive à rendre Molière vivant, à faire croire au lecteur qu'il est là devant nous, tout en gardant  ce recul nécessaire pour rendre certains épisodes de sa vie avec  la distance parfaite et une pointe d'ironie et un humour certain.

Bref : en lisant ce livre :

1. J'ai complété ma culture.

2. J'ai lu un bon roman bien construit.

3. Je me suis fortement amusée.

Une biographie  , un roman , un chef d'œuvre à mettre entre toutes les mains  !

Merci encore à celle qui me l'a envoyé : très bon choix !

Allons vite voir ce qu'Eloah, Rafafa, Dan   , Sara et Henriette ont reçu .... et à très bientôt pour une nouvelle lecture des

LIVRES ONT DES ELLES  !

49233429